26/09/2005

Retrouvailles

Bruxelles. Un beau dimanche d’automne. 10h30 Galeries Royales Saint-Hubert. Devant le cinéma Arenberg, Patrick Quinet et Sylvie van Ruymbeke collent les affiches du film sur les vitres des portes d’entrée. Des badauds commencent à s’intéresser à ce qui se passe. Sylvie déploie une affiche grand format et l’accroche devant les arcades de l’entrée.



Progressivement du flux de la foule émergent des visages connus, Christian qui craignait le retard, Barbara les cheveux plus courts, Elisabeth esquissant des pas de danse, Christophe, Olivier, Alice, ils sont tous là, souriants. Beaucoup ont le teint hâlé, manifestement en bonne forme. Stefan & Casimir arrivent ensemble, les salutations sont chaleureuses, des japonais passent sans trop nous voir. Les portes s’ouvrent, la troupe se dirige vers la grande salle Stefan dans la rangée droite accueille les arrivants, il est tout sourire. Il prend un micro remercie l’équipe qui si nombreuse remplit à elle seule quasiment une salle, voilà qu’il aurait bien l’envie de tourner une scène. Il s’en explique et rappelle que le moment du tournage est sans doute le plus facile dans la réalisation d’un film. Avant et après il y a des difficultés. Il souhaite à tous une bonne projection, les rideaux dévoilent l’écran. Le noir se fait. Le Bunker envahit l’écran. Il y aura de l’effroi, des rires, de l’attention durant la projection et au final une méticuleuse lecture du générique, tous dans la salle ont leur nom dessus, ça lui donne un poids palpable.


[DB]

14:47 Écrit par Denis Balencourt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.