27/02/2005

Making of

Sur le tournage nous étions deux à regarder les autres travailler. Ne l’interprétez pas mal, nous étions là pour cela, nous travaillions aussi.
Moi, alias Monsieur Blog, pour capter ce qui fait ce que vous lisez et Ariane pour réaliser le making of. J’ai envoyé un petit mail interview/portrait à Ariane, voici ses réponses.

Ariane Lippens - Réalisatrice et Monteuse - Réalise le making of du film

En quoi consiste un « making of » ?
Un making of donne l'opportunité aux spectateurs d'entrer dans l'envers du décor du tournage d'un film: c'est à dire: voir le directeur en action, les comédiens sur et en dehors du plateau, voir les petits trucs utilisés au cinéma, sentir l'ambiance du plateau, des loges, entendre les commentaires du réalisateur/des comédiens sur telle ou telle scène... mieux comprendre le travail d'équipe d'un plateau.

Comment perçois-tu le tournage du tournage ?
Je pense qu'il faut se faire oublier pour capter les bons moments d'un tournage... mais c'est aussi très amusant d'avoir une interaction avec les comédiens: devant la camera du making of, les comédiens peuvent être 'eux-mêmes' et se lâchent souvent entre deux prises.

Comment as-tu décroché le poste ?
J'ai appris qu'Artemis Productions cherchait quelqu'un pour le poste... et j'ai envoyé mon CV. J'avais déjà réalisé plusieurs making of sur des courts-métrages, j'ai aussi monté celui de 'Haute Tension', un film d'Alxandre Aja. J'avais très envie de faire le making of de ce tournage 'pur-belge', la caméra à la main...

Tu as pu capter des scènes fortes ?
Je l'espère!

Tu me parlerais de Future Shorts ou de tes projets personnels ?
Nous avons importé le concept de 'Future Shorts' de Londres: il s'agit de soirées de projection de courts-métrages, tous les derniers lundis du mois.
Les buts premiers de Future Shorts sont:
- La promotion et la diffusion de courts-métrages en prolongeant leur vie souvent limitée aux festivals et aux concours
- La création d'une plateforme d’échange internationale pour ces films.
Future Shorts existe déjà à Londres, Bristol, Paris, Toulouse, Manchester et est en projet pour Barcelone, Amsterdam, Moscou et Lisbonne.
- Permettre aux réalisateurs de présenter leur film à un public composé de professionnels et d’amateurs dans le cadre détendu et propice au dialogue du jazz club, le Studio Athanor.

Depuis le début des soirées Future Shorts en mars 2004, nous avons projeté environ 100 courts-métrages à un public très enthousiaste!Stefan Liberski est d'ailleurs venu y présenter son excellent film: "Bruxelles-Paris-Bruxelles" dans lequel jouent Bouli Lanners et François Vincentelli.

Je viens de terminer le tournage de "Le Devoir", mon premier court-métrage 'professionel', réalisé avec l’aide de la communauté française.Les images 35mm sont montées [quelques photos], le son et les images 3D de Bruno l'extraterrestre [http://www.synthetique.com] sont en cours...

Pour toute information sur Future Shorts: http://www.futureshorts.be

PS : le prochain futureshorts c'est ce lundi !

[Denis Balencourt]

16:23 Écrit par Denis Balencourt | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

alors.... ce blog est actuelement à l'etat végétatif....j'aimerais connaitre la datte de sortie du film savoir la suite des évenements,bref je regrette qu'il n'y ai plus rien depuis 3mois...allez un peu de nerf et faite nous encore le plaisire de nous parler du 7éme art........

Écrit par : ronald | 13/06/2005

Les commentaires sont fermés.