23/02/2005

Passage de porte

Fin d’après-midi. La scène à tourner est un plan de coupe, quelques secondes, un moment bref. Il s’agit de suivre de dos Laetitia au moment où elle entre dans le Mogador. Audrey Marnay fait quelques pas, pousse la porte et la laisse se refermer. Un « couper » fuse. Stefan Liberski entre à son tour dans le Mogador et félicite Audrey pour son jeu. « Quelle expressivité dramatique. Il n’y a personne qui joue ainsi avec son dos. » Duo de sourires inimitables. Stefan reprend : « Sauf peut-être Marlon Brando ».

[DB]

17:36 Écrit par Denis Balencourt | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Marlon dans Le dernier Tango bien sûr ;-)

Écrit par : AH | 23/02/2005

Les commentaires sont fermés.